featured

Retraite surcomplémentaire

Qu’est que c’est ?

C’est une allocation reversée aux travailleurs en complément de la pension de retraite classique.

 

Principe :

La retraite supplémentaire est une sorte de rente qui s’additionne aux allocations retraite de base. Celle-ci est perçue par le salarié comme complément additionnel aux prestations normales du travailleur ayant droit.

L’avantage de ce type de retraite complémentaire réside dans le fait qu’elle permet de combler la pension de base versée par l’organisme des retraites. De plus, comme la retraite supplémentaire est un salaire additionnel pour le salarié, l’employeur est parfaitement libre de proposer cette prestation ou non car le patron n’est pas obligé de la faire. Il vaudrait mieux vous renseigner auprès de votre administration ou employeur afin de connaitre les modalités d’inscription aux retraites surcomplémentaires. Si la réponse est favorable, l’entreprise dans laquelle vous êtes salarié se chargera de  confier la gestion de votre régime indemnitaire à une entreprise spécialisée.

 

Entreprises chargées de la gestion de la retraite supplémentaire :

Ci-dessous les organismes habilités à prendre en charge la gestion des régimes indemnitaires et qui pourront vous tenir informé de vos droits :

-  Les mutuelles : il s’agit généralement d’une caisse autonome mutualiste qui se charge de la redistribution des salaires.

-  Les sociétés d’assurance.

- Les établissements bancaires qui, récemment en accord avec les mutuelles ont ajoutés une offre similaire nommée « bancassurance » à leurs services.

- Les caisses de retraite supplémentaire (CNR) dont sont partenaires plusieurs entreprises aussi bien étatique que privés.

 

Les modalités de souscription à une offre de retraite surcomplémentaire

L’âge minimum requis pour avoir le droit de souscrire a un régime de retraite surcomplémentaire est de 65 ans. De plus, les allocations de ce type de retraite ne sauraient vous être  reversées à condition que vous bénéficiez déjà de la retraite de la Sécurité sociale et ce à taux plein, et que vous vous engagiez à payer la cotisation (mensuelle/annuelle) par un revenu régulier. Autrement dit, la retraite supplémentaire ne vous sera pas allouée à moins  vous versiez un capital au moment du départ à la retraite, il vous faut avoir cotisé durant votre vie active ou à partir de l’âge légal du départ en retraite (si vous continuez à travailler au delà de ce seuil). En outre, il faut l’autorisation de votre employeur ainsi que sa contribution aux cotisations afin de pouvoir toucher, à vos 65 ans, les allocations de ce système de retraite.

Essayez notre comparateur gratuit et trouvez les meilleures offres de surcomplémentaires!